Tribune de femme

Tribune de femme

Présidentielle malienne: Deux femmes défieront 34 hommes

Présidentielle malienne: 36 dossiers de candidature enregistrés par la Cour constitutionnelle

L'élection présidentielle malienne du 28 juillet prochain a enregistré 36 dossiers de candidature qui seront examinés par la Cour constitutionnelle avant la date de l'ouverture de la campagne, prévue pour le 7 juillet.

Deux femmes, Mmes Aïdara Aïssata Cissé, Députée du Bourem (Nord du Mali) et Sidibé Aminata Diallo, ex- Ministre de l'éducation de base, de l'alphabétisation et des langues nationales, défient Trente-quatre hommes pour cette présidentielle du 28 juillet au Mali.

Au nombre des candidats masculins, figure Soumaïla Cissé, l'ex-Président de la Commission de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).Candidat de l'Union pour la république et la démocratie (URD), M. Cissé a été le premier postulant à avoir déposé ses dossiers à la Cour constitutionnelle.

Les anciens Premiers ministres Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), Cheick Modibo Diarra, Modibo Sidibé et Soumana Sacko, figurent, également sur la liste des candidats. Tout comme Tiébilé Dramé, le représentant du gouvernement de transition malien aux négociations de Ouagadougou et Koniba Sidibé, son ancien compagnon de lutte.

La Cour constitutionnelle qui a communiqué, samedi, la liste complète des candidats ayant déposé leurs dossiers, n'a pas réagi sur la date du scrutin (28 juillet) que de plus en plus des voix y compris celles de certains candidats et d'observateurs jugent ‘' intenable''.

Le Chef de la diplomatie malienne, Tiéman Coulibaly, optimiste sur la question, a indiqué que les autorités de son pays travaillent à ce que ‘' ces élections puissent se tenir aux dates qui ont été proposées''.

Interrogées à Abidjan par APA, des sources proches du Président en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Alassane Ouattara, n'ont pas voulu commenter cette date.

Le Mali qui connaît une crise depuis avril 2010 avec la chute du Président Ahmadou Toumani Touré (ATT) suite à un putsch militaire, devrait rétablir l'ordre constitutionnel, en organisant la présidentielle, le mois prochain, après la libération du nord malien occupé par des groupes armés.

Source: http://news.abamako.com



01/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 302 autres membres