Tribune de femme

Tribune de femme

Ce qu’elles remarquent en premier !

bague-mariage.jpg
Ils se sont croisés aux feux tricolores dans une des artères de la ville de Bobo-Dioulasso. Belle et séduisante, Julie a naturellement attiré l’attention d’Henry. Des salutations s’en suivront, mais cela ne pourra suffire. Après les feux, les deux serrèrent juste à côté de la chaussée. La première remarque faite par Julie a été de voir si Henry portait une bague. Entendez par là, une alliance. L’anneau en « or » ou en « argent » serait donc à ce que nous sachons un des critères pour repérer facilement les hommes « fraudeurs ». Julie regardait à n’en pas finir les doigts de son aventurier qui, perplexe a voulu savoir pourquoi.

 

Elle voulait, en effet, se rassurer de la situation matrimoniale d’Henry, autrement dit, elle voulait savoir à travers son doigt s’il n’était pas un homme marié. L’alliance étant un indicateur parfait. En effet, en plus de l’apparence physique, de l’honnêteté et/ou sincérité et bien entendu des capacités financières d’un homme, l’une des premières remarques que font certaines filles ou femmes est la bague de marié.

Ainsi, dès les premiers contacts, l’attention porte sur la situation matrimoniale de l’homme à travers la bague, un élément fondamental pour savoir quel comportement adopter dans les relations qui pourraient naitre. Mais c’est se tromper ! Ou du moins cette naïveté de l’autre moitié du ciel finit pour la plupart par des déchirements d’espoirs, de cœur… Parce que cette seule bague ne peut suffire pour espérer un probable mariage. « Je remarque dès les premiers instants de la rencontre, le physique d’un homme qui est le premier critère de mon choix. Je fais fi du port de la bague, car il y a des hommes qui l’enlèvent lorsqu’ils quittent le domicile. Très facile alors de s’entraîner dans une aventure chaotique », déclare Laetitia Angèle, une étudiante.

 

Et une autre d’ajouter que contrairement à Laetitia, sa première remarque chez un homme reste le port de l’anneau. Ce qui ne l’empêchera pas à entreprendre une aventure si besoin en est. « Lorsqu’on sait, a-t-elle poursuivi qu’il y a plus de liberté et mieux d’assurance et de sécurité avec ces « porteurs d’alliance » en entendant la volonté de Dieu ». Il faut cependant souligner que cet intéressement au port de l’anneau est très souvent sans fondement. Le monde évolue, les mœurs aussi. Car, n’importe qui peut porter une bague au doigt sans qu’elle ne soit une bague de marié. Tiens ! Et les hommes, qu’est-ce qu’ils remarquent en premier chez les femmes ? Ce n’est sans doute pas l’anneau !

Bassératou KINDO



16/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 302 autres membres