Tribune de femme

Tribune de femme

Vision Express sur… : Peuvent-elles encore jurer sur leur pagne ?

Peuvent-elles encore jurer sur leur pagne ? A cette question, beaucoup répondront par la négative. Sans aucun doute. Et pour plusieurs raisons. En effet, autrefois ou du moins il y a de cela des années en arrière, des femmes pouvaient jurer sur leur pagne face à des situations données. Soit pour bénir ou pour maudire, soit pour démontrer leur haut degré de fidélité à leur époux. Comme le témoigne une sexagénaire : « Le monde a évolué si bien qu’il est rare de voir des filles qui peuvent garder leur virginité jusqu’au mariage. Avant, garder sa virginité jusqu’au mariage était chose sacrée. Signe honorable pour sa famille mais aussi pour celle de son époux.

 

On dira alors qu’elle a été bien éduquée, bien élevée, par conséquent, elle fera une bonne épouse fidèle à ses engagements. Cette femme qui a su préserver sa virginité jusqu’au mariage est donc celle qui peut rester fidèle à son mari jusqu’à ce que la mort les sépare. Et c’est aussi elle qui peut sans crainte jurer sur son page pour avoir été fidèle toute sa vie ». Ainsi, soutiennent certaines personnes (pour ceux qui le croient), ce genre de femmes peut jurer sur leur pagne devant toute situation favorable ou défavorable à son intégrité. Un serment qui, en aucun cas, si réellement elle n’a connu aucun homme autre que son mari, ne peut être nargué. Ainsi, dit-on, beaucoup de femmes auront juré sur leur pagne pour se tirer d’affaire, pour bénir leur enfant ou tout simplement pour montrer leur fidélité ô combien loyale à leur époux.

Y a-t-il encore des femmes qui osent s’essayer à ces genres de serments en ce 21è siècle ? Peut-être que oui ! Peut-être que non ! En tout cas, pour le moins déçu des femmes, cet homme n’a pu se retenir de dire qu’il n’existe plus de femmes qui peuvent jurer sur leur pagne. « Si elle le fait, le pagne prendra feu », a-t-il soutenue avec fermeté. Un autre d’ajouter que si elle jure, elle mourra à la seconde qui suit. Incroyable !

Ils s’expliquent en soutenant que beaucoup de femmes de nos jours ont biffé le mot fidélité de leur glossaire. Ça paraît être un mot incompréhensible pour elles. Si avant, des femmes se suffisaient avec un seul homme, cela n’est plus le cas de nos jours. Un, deux, trois, voire quatre hommes sont « gérés » (pour leur emprunter le jargon) par une seule femme. La dignité et l’intégrité sont bafouées. Qu’est-ce que d’ailleurs ces mots pour elles ? L’infidélité devenue une mode tire pourtant vers le bas l’autre moitié du ciel. Il convient malgré tout, de reconnaître que le monde a évolué et que certaines valeurs sont à rediscuter, bien qu’elles rehaussent l’intégrité de la femme. Mais…, c’est tout de même malheureux !

Bassératou KINDO




24/03/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 302 autres membres