Tribune de femme

Tribune de femme

Vision Express sur… : Les divorces, bientôt aussi nombreux que les mariages ?

 

 

Lorsque deux personnes s’unissent pour le meilleur et pour le pire, quoi de plus merveilleux ! Le mariage : cette union légale et/ou légitime entre un homme et une femme est l’une des valeurs les plus sacrées dans la société traditionnelle africaine. L’un des sept sacrements de l’Eglise et l’une des valeurs les plus importantes dans l’Islam. On pourrait alors croire que le mariage demeure l’un des plus précieux moments dans la vie de l’homme et de la femme. Quelle satisfaction ! Quel honneur ! Quelle plaisir ! Juste l’idée de savoir que l’on se marie bientôt. Sauf que…

 

Le constat qui se fait de nos jours, est que, plus les mariages sont célébrés et plus les divorces sont prononcés. Mariage et divorce vont de paire comme les deux faces indissociables d’une même pièce. Aujourd’hui, l’on croirait que le mariage est souvent célébré pour durer le temps des noces. Un mois, deux mois, trois mois (…), quelques années. Quelles peuvent être alors les causes de ces divorces et/ou séparations ?

 

Moussa et Bintou se sont unis pour le meilleur et pour le pire en janvier dernier. Après trois mois de vie commune pleinement menée, la jeune dame ne présentait aucun signe de grossesse. Elle effectuait des visites médicales pour comprendre pourquoi. Les examens vont révéler qu’elle est cliniquement apte à être mère. Moussa, lui, a refusé toute consultation. Car pour lui, ce ne pouvait qu’être son épouse. Leur union a tenu juste huit mois pour ensuite voler en éclats. Monsieur étant convaincu que madame est incapable de lui donner un héritier.

 

Un autre exemple. Mariam, mariée de force à Adama dans la capitale burkinabè. Pendant près d’une année, elle confie qu’elle n’a jamais su que son mari « était un homme ». « Quand je suis dans la chambre, il est au salon. Et quand je sors au salon, il entre dans la chambre », dit-elle. Elle apprendra plus tard par les voisins du quartier que son mari serait impuissant. Elle décide de quitter le foyer. De ces deux causes de divorce, il y a aussi les faits d’infidélité, de violences conjugales (…), qui amènent les deux personnes qui ont juré devant Dieu et devant les hommes de s’aimer à se séparer.

 

Le divorce, il faut le dire est presque devenu un phénomène qui pollue la vie sociale. Il existe au moins deux types de divorce. Le divorce par contentieux et le divorce par consentement. Le dernier cité est le plus fréquent. A titre illustratif, en 2011, ce sont plus de 150 divorces qui ont été prononcés à l’audience civile du Tribunal de grande instance de Bobo-Dioulasso. De janvier 2012, jusqu’à la date du 19 septembre 2012, 108 divorces ont été prononcés. Que dire des autres juridictions sur l’étendue du territoire. Toujours est-il que le divorce prend de l’ampleur. Comparaison n’est pas raison, dit-on. Faisons quand même un tour en France ou 44 % des mariages finissent par un divorce voulu généralement par la femme.

L’individualité, les carrières professionnelles passent souvent en priorité sur la vie du couple dans ces pays des Blancs. Ainsi en 2011, ce sont environ 150 000 divorces qui ont été prononcés en France. Même si la France n’est pas le Burkina, les raisons des divorces sont aussi multiples les unes que les autres. Après tout, n’est-il pas plus judicieux de se dire bye bye quand plus rien ne va ?

 

Bassératou KINDO




14/10/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 302 autres membres