Tribune de femme

Tribune de femme

Vision Express sur… : Ces femmes qui tirent le combat vers le bas

 

 

C’est la femme qui donne la vie. La femme est au cœur de la vie. Certains sont allés jusqu’à mettre la femme au cœur de tout. Et ce n’est pas toujours pour lui plaire, encore moins faire du bien à l’humanité. Cette évocation outrancière de la femme cache un mauvais esprit : l’instrumentalisation. On finit par dire « La femme, encore la femme et toujours la femme ». L’instrumentalisation de la femme est bien l’œuvre des hommes. Nul ne peut ignorer les combats qui se mènent depuis un certain moment pour l’émergence de la femme, partout où qu’elle soit. Un nouvel engagement qui lui permet de conquérir de nouveaux espaces. Dans le domaine de l’emploi et des métiers, les femmes conquièrent des domaines jadis réservés aux hommes. ……... Cerise sur le gâteau, cette présence féminine est particulièrement encouragée.

En Afrique, le concept de discrimination positive est promu. Mais, malheureusement, très souvent, des femmes n’honorent pas comme il le faut la place et l’importance qui leur sont accordées. Un exemple parmi tant d’autres. Lors d’un stage régional  en journalisme qui a eu lieu en février dernier à Dakar au Sénégal sur la connaissance dela CEDEAO. Parmiles cinq femmes du groupe, une a focalisé l’attention de plus d’une personne. Notre consœur s’est laissée instrumentaliser par un homme. Qui, pendant le temps de la formation a profité de la jeune femme. Il se la coulait douce, mais en plus, il partageait avec elle la prise en charge. Elle a partagé sa chambre et tout ce qui va avec pendant deux semaines avec cet homme, qui n’était venu à Dakar que pour cela. C’était de bonne guerre puisque ne pouvant pas bénéficier du voyage de Dakar, notre homme a fait inscrire cette jeune femme. Avec la condition qu’ils séjournent ensemble à Dakar. Le comportement et le non intéressement de la femme (préférant s’occuper de ses ongles pendant les échanges) à l’animation des débats a fini par révéler qu’elle était peut-être tout sauf une journaliste.

Cette jeune femme n’est évidemment pas la seule à accepter ce genre d’offre. En effet, nombreuses sont les femmes qui sont utilisées par des hommes, de gré ou par ignorance, pour occuper des responsabilités, juste pour un temps. Des filles qui n’ont jamais touché à un clavier se transforment en secrétaire ou caissière lors de certains évènements. Des filles qui acceptent de quitter d’autres horizons et ce, avec l’appui d’un homme, pour prendre part à une activité dont elle ignore tout.  Ainsi, les verra-t-on logées dans des hôtels, avec des badges, soit du comité d’organisation,  ou encore du comité de restauration ou même des badges de presse qu’elles enfilent autour de leur cou à longueur de journée pour avoir accès aux sites ou à des avantages.  La manière de s’offrir de telles opportunités n’est pas honorable pour la femme.

Bassératou KINDO



15/05/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 302 autres membres