Tribune de femme

Tribune de femme

Secteur 21 de Bobo-Dioulasso : Un attaché de santé égorge sa femme et son enfant

 

 

Bobo-Dioulasso est-elle devenue la capitale des actes infâmes ? Est-on tenté de se demander. Après l’assassinat de Yolande, une jeune femme de 34 ans par son petit ami à Ouezzin-ville, le jeudi 10 mai dernier, voici en l’espace de 10 jours, qu’un élève attaché de santé en chirurgie, égorge atrocement son épouse (30 ans du nom de Dakyo Marcelline) et son enfant de quatre ans. L’acte a eu lieu le dimanche dans la matinée aux environs de 7 h, dans le quartier Colsama (secteur 21 non loin de l’ex-maquis écran 21). Selon les explications de l’adjoint du commandant dela Brigade-villegendarmerie de Bobo-Dioulasso, Bernardin Sanou, l’attaché de santé du nom de Zongo Bali a justifié son acte par des problèmes conjugaux. Il a affirmé que rien n’allait entre lui et sa femme. Malgré l’intervention des familles (certainement,  sa famille et celle de son épouse), les choses n’ont pas évolué. Il ajoute que sa femme sortait et rentrait quand elle veut à la maison. Elle ne lui accordait plus d’importance alors que l’homme de santé déclare avoir beaucoup « investi en elle ». Le dimanche matin, elle aurait donc informé son époux qu’elle le quittera bientôt, et pire qu’elle irait avec leurs deux enfants, le laissant seul. Toute chose que Zongo Bali n’a pu supporter. Il usa donc d’un couteau pour égorger sa femme et son garçonnet de quatre ans. La gendarmerie indique qu’après l’acte, il s’est couché entre les deux corps. Ce qu’il faut alors noter, c’est que Zongo Bali âgé de 42 ans ne jouirait pas de toutes ses facultés mentales. Il est actuellement détenu à la brigade en attendant son déferrement au parquet.

Bassératou KINDO



21/05/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 302 autres membres