Tribune de femme

Tribune de femme

Que faire de ces pères irresponsables et inconscients !

imagesssspre.jpg
Un enfant, on le sait, ne demande jamais à venir au monde. Il est heureusement ou malheureusement le «fruit» d'une nuit d'ébats sexuels, de plaisirs partagés, mais aussi de relation sexuelle parfois non-consentante, voire de viols… Un viol que de nombreuses femmes ou de jeunes filles préfèrent taire pour le respect d'une quelconque dignité féminine. Alors que le bourreau continue de se la couler douce, certainement, avec d'autres victimes. Sur la question, beaucoup diront que les femmes ne sont plus de nos jours dupes. Elles savent ce qui est bien ou pas pour elles. Elles savent quels hommes viennent vers elles avec de bonnes ou de mauvaises intentions. Sauf qu'il y a des stratèges qui vont toujours dissimuler cette intention pour aboutir à leurs fins. Celles d'engrosser les filles pour après, balayer du revers de la main, les responsabilités à s'occuper de leur progéniture.

Une bien triste réalité qui s'enregistre de plus en plus sous nos cieux sans qu'aucun doigt ne se lève pour la dénoncer. Seule avec l'enfant, la fille, qui a certainement vécu sa grossesse sans la moindre assistance de l'auteur, se retrouve encore, seule, à s'en occuper à tous les niveaux. Pourquoi? De simples irresponsabilités ou inconsciences de la part de ces «messieurs». Ou s'agit-il simplement d'une pure méchanceté orchestrée à l'endroit de la mère mais aussi de l'enfant? Comment peut-on ne pas aimer un enfant parce qu'on déteste ou m'aime plus la mère dudit enfant? Au point de ne plus s'occuper de sa scolarité, de ne pas payer les ordonnances quand il est malade, de ne pas payer ses habits, bref… de ne rien faire du tout pour celui qui n'a pourtant pas demandé à venir dans ce monde.

Après l'amour, ce n'est certainement pas la guerre, dit-on, même si les conditions dans lesquelles les séparations surviennent ne sont pas parfois les meilleures. Quoi qu'il advienne, l'enfant ne saurait être responsable de ce qui arrive à ses géniteurs. Son souhait est sans doute de les voir heureux. Malheureusement ces pères irresponsables, inconscients, toute honte bue… ne donnent aucune affection paternelle à leur propre sang. Ils font mal non seulement à l'enfant, mais surtout à la maman, généralement vulnérable, qui n'a plus que ses yeux pour pleurer. Vivement que ces hommes, ces pères sans conscience comprennent que l'enfant est un don de Dieu, une bénédiction divine et qu'ils prennent enfin leurs responsabilités d'assumer les actes qu'ils auront posés.

Bassératou KINDO



02/09/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 302 autres membres