Tribune de femme

Tribune de femme

Même les “enceinteurs” se font rares !

imagesgorssess.jpg
L'indépendance et l'autonomisation des femmes deviennent de plus en plus une réalité sous nos cieux. Plus ou moins libres, des femmes arrivent de nos jours, à subvenir à leurs besoins sans l'aide d'un homme comme il était de coutume.

Une nouvelle " race " de femmes est ainsi née, pourrait-on ainsi dire. En effet, " cette " autre moitié du ciel (ces nouvelles races de femmes) mène des activités, qui lui permettent de vivre tout de même aisément.

Le soutien d'un homme semble être le dernier de leurs soucis. Elles " gèrent " quelle que soit la situation, même en matière de contribution financière. Aussi, un seul enfant et "surtout" avant le mariage leur suffit.

Loin d'elles, les pleurs, les tristesses, les déceptions et autres chagrins d'amour… D'ailleurs, ce sont généralement elles, qui font le premier pas et décident de comment les choses doivent se passer et du moment où elles peuvent ou doivent prendre fin.

Ces femmes, sûres d'elles-mêmes et très caractérielles ne cherchent très souvent qu'un homme, voire un "enceinteur", qui peut leur donner seulement un héritier. La suite de la relation, qu'elle soit stable ou pas, se résume au mieux à n'être ne serait-ce qu'une mère.

Une mère célibataire qui ne se préoccupera surtout pas autant du mariage. Ce serait un détail, un non-évènement, comme dirait l'autre.

Malheureusement, ces "enceinteurs" comme l'a si bien souligné une jeune femme d'une trentaine d'années, se font de plus en plus rares. Pour ainsi dire, il devient de plus en plus difficile de trouver un p'tit ami.

Pourquoi donc ! Et qu'est-ce que les hommes auront compris pour ne plus vouloir enceinter les femmes ? De quelles catégories d'hommes s'agit-il, quand on sait qu'il y a les " prêts-à-porter ", les " premiers choix ", les " deuxièmes choix ", " les champions ", les hommes aux " anneaux " en " or " ou " argent " ? A cela s'ajoutent les maladies qui, même avec la floraison des méthodes préventives, les partenaires sexuelles y font très attention pour ne pas contracter une maladie incurable.

C'est le cas de ce monsieur qui se confiait ainsi : " lors d'une de mes relations sexuelles, l'envie s'est tout de suite envolée  tout simplement parce que j'ai constaté que ma partenaire, pour la première fois qu'ils sortaient ensemble, n'a réclamé aucune méthode protectrice".

Une triste réalité (c'est selon) qui démontre aussi la banalité de l'acte sexuel aux yeux de certaines femmes. C'est aussi cela, l'évolution des mentalités et des mœurs…à qui la faute ?

Bassératou KINDO



12/08/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 302 autres membres