Tribune de femme

Tribune de femme

Journée de l’Enfant Africain 2016 : « Conflits et crises en Afrique: protégeons les droits de tous les enfants

Communiqué de presse- Journée de l’Enfant Africain 2016

« Conflits et crises en Afrique: protégeons les droits de tous les enfants »

 image001.png

Le 16 juin de  chaque année, le monde entier commémore la Journée mondiale de l’Enfant Africain. Partout en Afrique des actions simultanées sont organisées pour dénoncer et sensibiliser sur le droit pour tous les enfants d’être  protégés. Cette journée est née du massacre des enfants de Soweto en 1976 par le régime de l’apartheid.

Cette année, le Comité Africain d’Experts sur les Droits et le Bien-être de l’Enfant décide du thème suivant: « Conflits et crises en Afrique: protégeons les droits de tous les enfants » pour commérer cette journée.

En Afrique, les situations de guerres et conflits placent les enfants dans une haute insécurité. Ils sont les plus vulnérables, explosés, bafoués dans leurs droits, pour des situations dont ils ne sont pas à l’origine. Cela n’est pas juste !

La situation des enfants victimes des conflits armés dans le monde et en particulier en Afrique est préoccupante. En effet, en plus des crises internes, les conflits politiques, la montée du terrorisme en Afrique ces 10 dernières, avec le recrutement des enfants soldats, fragilisent la sécurité des enfants. L’exemple du Nigeria est le plus criant : des mineurs sont recruté et enrôlés par la secte terroriste Boko Haram.

Au-delà de toutes ces violations, les enfants sont bafoués dans leurs droits les plus élémentaires : leur éducation et leur santé sont mises en danger.  Les écoles, de plus en plus les cibles des attaques terroristes. Cette situation n’est pas acceptable.

Au Burkina Faso, les facteurs socioéconomiques pré existant exposaient déjà les enfants en situation d’insécurité.

La crise politique qu’a connue le pays depuis octobre 2015 suite au désir du gouvernement de  l’ancien régime de modifier la constitution, a augmenté la situation d’insécurité des enfants.

En effet l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre,  qui a poussé la jeunesse burkinabè dans la rue a fait de nombreuses victimes. Aux nombreux enfants qui vivaient déjà dans la rue se sont ajouté d’autres enfants venants des ménages. Parmi la trentaine de personnes mortes se trouvaient des enfants. Au compte des nombreux blessés également.

Le coup d’Etat manqué du 15 septembre a également enregistré selon le rapport d’Amnesty, au moins deux (2) enfants tués, et au compte des blessés et l’exemple le plus choquant et inacceptable celui du bébé atteint d’une balle à la fesse depuis le ventre de sa mère.

Le 15 janvier 2016, le Burkina Faso est victime d’une attaque terroriste, sur la grande Avenue Kwamé N’Krumah et qui a fait de nombreuses victimes. Parmi les victimes se trouvait un enfant de 9 ans, fils du propriétaire du CAPPUCHINO cible principale des terroristes.

Ces derniers évènements montrent bien que les enfants au Burkina Faso sont en insécurité.

Save The Children Internationale au Burkina au regard de sa mission principale qui est de promouvoir et de défendre les droits des enfants en protection, santé et éducation, se sent très préoccupé par la situation des enfants aujourd’hui. Les autorités du Burkina Faso devraient prendre des mesures fortes pour assurer la sécurité de tous les enfants sans exception de sorte qu’aucun enfant ne soit oublié. La santé d’aucun enfant ne devrait être en péril.

La journée Mondiale de l’Enfant Africain est pour nous une occasion favorable, pour rappeler aux autorités du Burkina Faso que les droits de tous les enfants devraient être protégés en période de paix comme en période de crises.  

Dans le cadre de nos activités de plaidoyer nous organisons cette journée de dons de sang pour marquer notre soutien à tous ces personnes malades et afin de donner la chance à au moins un enfant de bénéficier d’un ballon de sang.

Pour plus d’informations contacter : 

salif.konate@savethechildren.org: Directeur pays

Valerie.sorgho@savethechildren.org: responsable communication et plaidoyer

 

 



16/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 302 autres membres