Tribune de femme

Tribune de femme

Bobo-Dioulasso : Cinq membres de la même famille retrouvés morts

arton25.jpg
Dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 mai 2015, le quartier belle-ville de Bobo-Dioulaso a été secoué par un drame familial ayant occasionné cinq morts. En attendant le résultat des investigations de la gendarmerie, les riverains soupçonnent Simon Zio d’être à l’origine de l’extermination de sa femme, de sa belle-sœur et de ses trois enfants.

24 heures après le drame, le domicile de la famille Zio continue d’être visité. A Belle-ville, chacun y va de ses commentaires. Des visages attristés et interrogateurs s’efforcent de cerner ou de comprendre ces meurtres. Comment en est-il arrivé là ? Pourquoi Simon a tué sa femme, sa belle-sœur et ses enfants ? Pourquoi la fille de ménage est sortie indemne de ce carnage ? Vous l’aurez compris, Simon Zio, homme d’affaires évoluant dans le secteur pétrolier serait l’auteur de l’extermination de sa famille. En tout cas, à Belle-ville, son entourage en est formel. Adossés à l’endroit où a eu lieu le drame, Yannick, Jérémie et Amadou n’hésitent pas à livrer leur version des faits aux curieux. Et selon Amadou, les faits ont eu lieu dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 mai 2015. De retour d’un maquis de la place, il entend des cris dans la cour de son voisin. Pensant à une dispute familiale, il s’en dort en n’imaginant pas le pire. Quelques instants plus tard, il se réveille, alerté par la présence de plusieurs personnes dans la famille Zio. Interrogateur, il prête l’oreille aux uns et aux autres, dont Raoul, le petit frère du principal suspect de cette affaire. Et selon les dires, c’est Raoul, de retour d’un voyage qui a fait le constat macabre. Averti par l’ensanglantement de la cour de son frère, il fait irruption dans les chambres. Là, il retrouve son frère gisant dans son sang mais blessé (on parle d’une tentative de suicide manquée), le corps de ses belles-sœurs et de ses neveux. En guise de réflexe, Raoul appelle la gendarmerie après avoir transféré son ainé à l’hôpital Souro Sanou. La présence des pandores sur les lieux attirent les curieux. Et depuis lors, le malheur de la famille endeuillée est sur toutes les lèvres.

Et pourtant, Simon était un exemple de réussite

Ce qui frappe les curieux qui font le déplacement de la famille Zio, c’est bien l’aisance matérielle de cette famille. Homme prospère, Simon Zio, avant le drame était un modèle pour son entourage selon plusieurs confidences. Adorable avec sa défunte épouse (Céline Sanou) et ses enfants, il avait l’estime de ses voisins grâce à un comportement irréprochable. Ouvert aux jeunes du quartier et à toute personne qui sollicitait ses services, il était envié par les uns et les autres. Et c’est bien ce « côté d’homme propre » qui intrigue et rend difficile les probables mobiles de la triste fin réservée à ses enfants et à son institutrice de femme. En attendant le résultat des enquêtes de la gendarmerie, Belle-ville continue de s’interroger…

 

Simon Zio, secteur pétrolier
Celine Sanou, maitresse
Raoul Zio
Pétrolier
Assez de rencontre familiale ces derniers temps
Le frère a alerté la gendarmerie nationale
Les gendarmes étaient en poste jusqu’à 16 heures
Les questions continuent
Gerant Ecodis

Source: lefaso.net



30/05/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 302 autres membres